Conseils pratiques en immobilier

La parole aux habitants

En cette période de crise du logement, il devient de plus en plus difficile de vendre des biens immobiliers. Les agents immobiliers ont de plus en plus de difficulté à convaincre les acheteurs potentiels que le prix demandé est logique. Les temps de vente ont augmenté depuis le milieu de 2008 et les stocks augmentent.

Ça provoque beaucoup de détresse. Généralement, un vendeur s’engage ou veut s’engager dans un autre achat et donc une fois la décision de vendre prise, il est logiquement impatient de voir cela se produire seulement ici : l’hystérie collective est terminée et il n’est plus possible d’en établir l’état.

Voici quelques conseils pratiques pour vendre rapidement une propriété.

1. Avoir des attentes réalistes

L’ élément principal à considérer est simple : prix. Pour vendre rapidement une propriété, il n’y a pas 36 solutions, vous devez être vraiment motivé pour vendre et détourner au « bon » prix. Le « bon » prix est aussi subjectif que lebeauté relative d’un caniche. Le bon prix peut être défini par un bien similaire dans un environnement similaire, ce qui n’est presque jamais le cas. Demandez des devis. Si vous restez dans le haut de gamme, vous allez inévitablement étirer et rendre impossible à vendre.

En général, plus vite vous voulez vendre, plus le prix devra être perçu comme inférieur. Simple mais combien de propriétaires sont surpris qu’ils n’aient pas vendu leur propriété après 6 mois ?

2. Rendre la mise en scène propre et à la maison

Une méthode assez bien connue maintenant, la mise en scène consiste à dépersonnaliser une propriété afin que les acheteurs puissent s’imaginer à l’intérieur. C’est aussi une étape qui avertit les acheteurs que vous êtes vraiment intéressé par la vente et que vous n’êtes pas là pour tester le marché et faire une grande valeur ajoutée (bonne, peut-être pour plus de valeur).

Vous trouverez de nombreux conseils de home staging et même d’agences spécialisées sur le sujet. L’objectif estcelui de faire du bien ni trop moderne, ni trop élégant ni trop fade. Il s’agit d’en faire l’équivalent d’une maison de témoins. Les couleurs sont donc souvent neutres et le mobilier est récent mais pas futuriste.

En outre, préparer votre propriété à la vente signifie réparer et nettoyer tout ce qui doit être fait. Nous avons tendance à penser que 100€ investis dans ce cas sont perdus, mais les résultats sont prouvés. Entre ceux qui lavent soigneusement leur voiture, même en utilisant le nettoyeur moteur, et ceux qui l’apportent sale pour la vendre, celui qui l’a nettoyée est beaucoup plus susceptible d’obtenir un meilleur prix.

Les conseils pour la mise en scène sont simples : petits meubles, pas de babioles, plutôt venteux. Certains accessoires reviennent souvent : tapis, miroir et rideaux. Il est possible, sans hésitation, d’investir 0,4% du prix estimé de revente de la propriété dans la rénovation (soit 1200€ pour un bien 300.000€). Le 1 -2% estlargement justifiée en fonction de l’état de la propriété.

À ce stade, vous devriez demander des conseils extérieurs parce que lorsque vous vivez dans un endroit pendant des années, vous finissez par ne pas voir l’évidence comme des portes endommagées, des couleurs lâches ou d’autres détails sans engagement.

3. Faire de belles photos et une belle présentation écrite de la bonne

Si vous regardez les publicités publiées sur les grands marchés, vous serez impressionné par l’amateur de photos et de descriptions, même quand elles sont faites par des agents immobiliers.

Lorsqu’ un acheteur paie 200, 300 ou 600 000€, il s’attend à avoir des photos suffisamment claires et descriptives. Si sinon avoir un appareil photo, achetez-en un ou empruntez-en un !

Prenez de belles photos par beau temps après la livraison de la commande/nettoyer autour de la maison. Je me souviens d’une annonce où une photo du salon montrait un cadre avec essentiellement « MotherFucker » écrit. Malgré illustrer les goûts de la décoration douteuse, cettece n’est pas très addictif 🙂

La deuxième étape consiste à décrire le bien. Tout doit être présenté. Vous vous mettez à la place de l’acheteur : que voulez-vous savoir ?

Étage, année de construction, nombre de pièces, superficie totale, superficie de chaque pièce, modes de chauffage, exposition, type d’isolation…

Encore une fois, un acheteur s’attend à avoir un texte clair et simple. Mesurez la surface de la propriété qui empêchera l’agent immobilier de se décoller et d’être dans une situation délicate une fois devant le notaire.

Donnez-lui l’acheteur !

4. Utilisez les nouveaux moyens à votre disposition

Vous connaissez déjà tous les sites de vente générale tels que PAP, Seloger, paru-vendu, à vendre à louer… De nombreux autres sites existent et proposent souvent de nouvelles façons de vendre votre maison (souvent ciblés en région parisienne). Si l’industrie du disque n’a pas vu l’internet venir, les agents immobiliers s’inquiètent d’être lapidé…

Voici une sélection de sites qui peuvent vous aider :

MeilleursAgents.fr dispose d’un outil pour faire une estimation de prix aussi précise que possible. En cas de vente, ils prennent 4% de commission.

Keltoa est un réseau social gratuit immobilier où vous pouvez déposer une annonce (157 000 actuellement).

PanneauGratuit.com vous permet de créer votre propre panneau « À Vendre » (80cm x 60cm). 2 panneaux coûtent 20€ 9,9€ de livraison et offre également un serveur vocal pour éviter d’être harcelé sur son téléphone portable au coût de 5,9€ par mois.

Efficiity.com est une agence immobilière à faible coût qui nécessite des frais beaucoup plus bas que les agences traditionnelles. Bien sûr, vous devrez travailler un peu comme par exemple pour rendre visite à votre propriété (mais vous auriez été présent de toute façon).

D’ appart à part propose des vidéos (s’il vous plaît faire quelque chose pour la conception de page) de l’immobilier. Pour 1€ par jour, votre annoncefaite par vous sera présenté aux acheteurs potentiels.

Drimki (limité à Paris et PR) ressemble à un site de « rencontres immobilières » qui, pour la commission de 0,9% sur l’estimation de vente de la propriété, vous donne le signe « À vendre », publie l’annonce et reçoit des appels (à vous de faire des visites). Pour 3,9% ils font des visites.

LowcoStappart est un site (inclusoil nom est vraiment moyen) qui offre des annonces à bas prix pour quelques dizaines d’euros par mois.

5. Ne faites pas confiance à un agent immobilier

Les agents immobiliers sont parmi ces professions où, jusqu’à preuve du contraire, je considère la personne devant moi incompétente et malveillante. Donc, bien sûr, vous penserez qu’il est facile pour moi de faire face à des faits aussi évidents et que je ne prends pas beaucoup de risques : vous ne vous trompez pas ! J’avais publié le témoignage d’un ancien agent immobilier qui a dit le « fond » de la profession et je vous conseille delire/reluisez-le.

Au mieux, votre agent ne vous dira pas que vos attentes sont délirantes (comme la vente au prix du voisin vendu en 2007) et laissera votre propriété pourrir à moins qu’un pigeon et est prêt à payer ce dont vous avez besoin. Dans le pire des cas, il va essayer de discuter avec vous et si vous n’êtes pas vraiment motivé à vendre, il va tomber dans un mur.

Si vous voulez être aidé dans votre vente, vous n’aimez pas 90% des personnes qui vont dans 4 ou 5 agences et enregistrent leur propriété auprès du plus grand nombre possible d’IA. Cette profession fonctionne de telle sorte que l’incertitude d’une vente soit très démotivante et coûteuse.

Il sera donc beaucoup plus efficace de confier un mandat exclusif à quelqu’un qui semble compétent et motivé. Vous serez également en mesure de fournir vos photos et description pour le rendre plus simple. Faites toujours attention à la façon dont votre propriété est promue. Bien sûr, leSa commission devra être modeste parce que vous aurez rendu la tâche plus facile pour lui en suivant toutes les étapes précédentes. Ici, 5% est un haut et 3% sont les bienvenus.

Bon courage !

Tag : lt conseil